logo barre logo avocat grenoble saint marcellin bourg d'oisans

Nos conseils

 

rencontre avec un avocatVous rencontrez un avocat pour la première fois :

Il faut que vous lui montrer l’ensemble des pièces de la procédure que vous voulez engager ou dans laquelle vous vous défendez. Il vous est conseillé de prévoir une photocopie de ces pièces à lui remettre avec éventuellement un bordereau. Vous conserverez ainsi votre dossier pour l’étudier encore et vous saurez très précisément les éléments que vous lui avez remis.

Un avocat n’est ni une assistante sociale, ni un psychologue. Vous devez dès le départ noter les éléments importants sur lesquels vous souhaitez l’interroger. Soyez synthétique, vous y gagnerez en efficacité et en coût.

Un avocat est là pour défendre vos intérêts. Il vous explique les points forts et faibles de votre dossier.

Abordez le problème des honoraires. Un forfait ou une convention sera alors envisagée.

 

 

suivi de dossier avocatVotre suivi de dossier :

Votre avocat a l’obligation de vous tenir informé des dates d’audience, des conclusions qu’il a établies, de celles de la partie adverse et des décisions prises.

Il vous adresse des courriers ou mails pour vous en  informer, il est donc inutile de multiplier les appels téléphoniques si l’information a été correctement diffusée sauf si vous ne l’avez pas comprise.

Faites lui part dès que possible de vos observations.

A l’inverse ce n’est pas parce que vous lui confiez une affaire que vous devez vous en décharger. Ce n’est pas à l’avocat de faire des enquêtes, de téléphoner à droite ou à gauche pour obtenir les preuves que vous n’avez pas.

Un avocat ne doit pas intervenir auprès des témoins. Il ne doit exercer aucune pression ou chantage.

Le cabinet traite l’ensemble des contentieux mais il a une activité dominante en droit des personnes notamment :

 

Cette spécificité le conduit à régler les difficultés liées à la propriété ( servitudes, bornage, cadastre) essentiellement sur ses cabinets secondaires.

 

honoraires cabinet avocat Giroud Stauffert Les honoraires (année 2019) :

Article 10 de la Loi du 31 décembre 1971 :

«Les honoraires de postulation, de consultation, d'assistance, de conseil, de rédaction d'actes juridiques sous seing privé et de plaidoirie sont fixés en accord avec le client.

En matière de saisie immobilière, de partage, de licitation et de sûretés judiciaires, les droits et émoluments de l'avocat sont fixés sur la base d'un tarif déterminé selon des modalités prévues au titre IV bis du livre IV du code de commerce.

Sauf en cas d'urgence ou de force majeure ou lorsqu'il intervient au titre de l'aide juridictionnelle totale ou de la troisième partie de la loi n° 91-647 du 10 juillet 1991 relative à l'aide juridique, l'avocat conclut par écrit avec son client une convention d'honoraires, qui précise, notamment, le montant ou le mode de détermination des honoraires couvrant les diligences prévisibles, ainsi que les divers frais et débours envisagés.

Les honoraires tiennent compte, selon les usages, de la situation de fortune du client, de la difficulté de l'affaire, des frais exposés par l'avocat, de sa notoriété et des diligences de celui-ci.

Toute fixation d'honoraires qui ne le serait qu'en fonction du résultat judiciaire est interdite. Est licite la convention qui, outre la rémunération des prestations effectuées, prévoit la fixation d'un honoraire complémentaire en fonction du résultat obtenu ou du service rendu. »

La facturation au temps passé est établie sur une base horaire de 250.00 € HT (tarif inchangé).

Cette base horaire tient compte de l´importance des frais généraux du Cabinet GIROUD STAUFFERT-GIROUD et de la notoriété des deux avocats (45 ans et 43 ans de barre au 1er janvier 2019).

Les débours (actes d´huissier, honoraires d´expert, etc) sont bien évidemment payés en sus.

La convention d´honoraires est obligatoire ; elle tient compte des divers paramètres énoncés par l´article 10 de la Loi du 31 décembre 1971 et ci-dessus reproduits.

Aucun tarif n´est imposé.

La SCP GIROUD STAUFFERT-GIROUD s´engage à faire preuve d´une particulière modération pour les clients éligibles à l´Aide Juridictionnelle Partielle.

L´honoraire ne constitue pas la rémunération nette de l´avocat et ne peut donc se comparer avec le salaire net d´un salarié.

Les honoraires vont constituer le chiffre d´affaires de la structure ; la structure va supporter des frais généraux très lourds (loyer des locaux, assurances diverses, frais de personnel, charges sociales, frais de documentation, frais de transport, etc, etc).

La clientèle doit donc savoir qu´il est d´usage que l´Avocat soit approvisionné dès l´ouverture du dossier sous peine de travailler à perte et d´avoir une attitude déloyale à l´égard de ses Confrères.

Un minimum de 400.00 € TTC (tarif inchangé) sera donc demandé dans tous les dossiers couvrant ainsi les frais d´ouverture de dossier, le premier entretien, la première étude et les premières diligences.

La clientèle doit savoir que seule une rémunération correcte de l´avocat est susceptible de garantir son indépendance et partant de la meilleure défense possible.

Diverses procédures (divorce amiable simple, procédure correctionnelle légère, ordonnance sur requête,, etc) donnent lieu à l´établissement d´un honoraire forfaitaire calculé au plus juste et fixé de manière précise dès l´origine.

La consultation sans ouverture de dossier est facturée 130.00 € TTC (tarif inchangé) dans la limite d´une heure ; elle est facturée 150.00 € TTC (tarif inchangé) lorsqu´elle est plus élaborée ; elle est facturée au temps passé lorsqu´elle nécessite des recherches et une rédaction écrite.

Les conditions de la rémunération sont fixées dès le premier entretien.

Cette fiche d´informations est très nettement visible en salle d´attente.

PBS-INFO conception & réalisation site internet,maintenance,hébergement Grenoble,Isère,Rhône-Alpes